Acquérir un mobil-home permet de profiter de nombreux avantages. Toutefois, pour réaliser ce projet, plusieurs questions se posent généralement. Outre le prix, les démarches à effectuer sont également au cœur des soucis des éventuels acheteurs.

Quid de la législation ?

Avant de vous décider concernant l’acquisition d’un mobil-home établi dans un hôtel de plein air, il est important de prendre connaissance des règles en vigueur régissant son installation. Les résidences mobiles n’étant pas considérées comme des résidences secondaires, elles ne sont pas soumises à la taxe d’habitation (contrairement à la taxe de séjour appliquée aux touristes). D’après l’article R.111-34 de la loi n° 2007-18 du 5 janvier 2007, les mobil-homes doivent obligatoirement être installés dans des zones spécifiquement aménagées à cet effet. Ils peuvent être établis dans des terrains de camping et des villages de vacances profitant d’un classement en hébergement léger. Toutefois, ces deux types d’établissements sont tenus de répondre aux normes définies par le Code du tourisme. Les mobil-homes peuvent également être installés dans des PRL (parcs résidentiels de loisirs) selon l’article R.111-32.

Pourquoi acheter un mobil-home dans un camping ?

Les propriétaires d’un mobil-home peuvent y séjourner durant les vacances sans avoir à se soucier des éventuelles dépenses en termes de location d’hébergement de vacances. Ils ont automatiquement le droit de profiter des diverses installations que le propriétaire du terrain dans lequel la résidence mobile est installée met à leur disposition.

Le premier point à prendre en compte concerne généralement l’emplacement. Si ceux qui préfèrent les activités nautiques optent logiquement pour les résidences mobiles installées dans des établissements situés en bord de mer, les amateurs de sport d’hiver privilégieront les mobil-homes situés dans les régions montagneuses et enneigées. Les amoureux de la nature, quant à eux, se tourneront vers les campings établis à la campagne où les maîtres-mots sont tranquillité et isolement.

Les démarches à effectuer

Selon la législation en vigueur, si vous achetez une résidence mobile dans un camping, vous n’aurez pas à effectuer de demande d’autorisation auprès de la mairie du lieu. Il est bon de noter que cette démarche est obligatoire pour l’installation d’un mobil-home sur un terrain privé. Vous n’aurez pas non plus à craindre un éventuel rejet de votre dossier par la DDE (Direction Départementale de l’Équipement) malgré le droit d’implantation délivré par la mairie.

Les éléments à prendre en compte pour acheter un mobil-home dans un camping

Il vous suffit de contacter le propriétaire du camping, de vous accorder sur le prix ainsi que le mode de paiement, et de réaliser la transaction. Toutefois, il est important de vous assurer que le contrat de location est rédigé en bonne et due forme avant d’y apposer votre signature. Il est bon de noter que vous devez assurer votre mobil-home. Vous pouvez obtenir toutes les informations y afférentes auprès du propriétaire ou d’un professionnel dans le domaine de l’assurance.

Vous devez savoir que vous aurez à vous acquitter de certaines charges, notamment la redevance d’occupation ainsi que les factures de gaz, d’électricité, d’eau… En revanche, ces charges varient d’un établissement à un autre. Il est aussi conseillé de vous informer sur la norme relative au COS (coefficient d’occupation du sol) pour éviter tout problème futur. Selon cette réglementation, la superficie affichée par la résidence mobile ne doit pas être supérieure à 30 % de la surface de l’emplacement sur lequel elle est établie.

Vous allez aussi aimer :

Combien d’arrhes pour une location de vacances ?

Combien coûte la location d’une villa de vacances à Pau ?

Quels sont les meilleurs sites de location de vacances à Pau ?

Comment trouver une location de vacances pas chère ?